Location saisonnière et chèques vacances, comment ça marche ?

Une résidence de location saisonnière

En tant que propriétaire d’une maison ou d’un appartement, sachez que le locataire pourrait vous proposer de payer en chèques vacances. En quoi ?!

Vous vous demandez si vous pouvez accepter les paiements par chèques vacances ? Quels sont les avantages ainsi que les démarches à effectuer ? Afin d’en savoir un peu plus sur la gestion de votre maison ou votre appartement, allons faire le point à travers cet article.

Qu’est-ce que le chèque vacances ?

Le chèque vacances est un avantage indéniable offert par les comités d’entreprise aux salariés. C’est un moyen de paiement très apprécié, bien que non obligatoire. Beaucoup de salariés du secteur privé et public en bénéficient, car ils permettent de régler une location touristique ou toutes autres prestations des professionnels du tourisme. Il est donc tout à fait légal de les utiliser afin de payer sa location saisonnière. La location saisonnière est différente des autres types de location, car le contrat est conclu bien avant, sans que le locataire ait à se déplacer pour visiter le bien en question. Le loyer lui, sera établi entre vous et le futur locataire et se paiera en plusieurs fois. En règle générale, 25% de la valeur totale du loyer vous sera donné lors de la réservation (au moment où le contrat sera conclu, par simple échange de courrier par exemple). Les 75% restant sont payables à l’arrivée dans les lieux.

Il est à noter que les chèques vacances sont sous forme de billets de 10 et 20 euros. Ils sont acceptés dans plus de 135 000 points d’accueil en France, et pourront même donner droit à des avantages ou des réductions comme un service gratuit en plus ou un petit-déjeuner offert. Ils sont valables pendant 2 ans, et vous n’êtes pas en mesure de refuser un paiement par chèque vacance si le locataire ne dispose que de ce mode paiement.

Les autres modes de paiement

Bien évidemment, il existe d’autres modes de paiement que les propriétaires de cet eldorado immobilier qu’est la location courte durée peuvent accepter et qui sont bien plus souvent utilisés :

  • Le règlement par espèces lors de la fin du séjour du locataire.
  • Le paiement par chèque (attendez son encaissement pour vous garantir que la somme est bien présente sur le compte du locataire).
  • Le règlement par virement bancaire : pratique, rapide et fiable.
  • Le règlement par PayPal : ultra rapide, elle vous permettra de virer la somme directement sur votre compte bancaire sans frais.
  • Le paiement par carte bancaire : assurez-vous toutefois d’avoir un terminal TPE et d’avoir conclu un contrat spécial avec votre banque.
  • Le paiement par carte bancaire simplifiée Playplug qui peut être très intéressant pour les propriétaires de location saisonnière. En effet, il donne la possibilité d’accepter les règlements par cartes bancaires, mais sans passer par des étapes assez complexes.

Quelles sont les conditions requises pour accepter le chèque vacance ?

Sachez tout d’abord que le locataire ne peut pas vous imposer le paiement en chèque vacance. En tant que propriétaire ou gérant de la location saisonnière, vous pouvez encaisser le règlement via ce mode. Pour percevoir ces chèques, vous devez signer une convention (d’une durée de 5 ans) avec l’ANCV ou Agence nationale des chèques vacances. Envoyez-leur votre dossier ; vous recevrez une réponse sous 15 jours à peu près. L’ANCV vous prendra une commission de 1% de la valeur de vos chèques vacances, avec 2 euros de remboursement pour un montant en dessous de 200 euros. Plusieurs conditions sont à respecter :

Le propriétaire doit disposer d’un numéro de SIRET. Généralement, les loueurs en meublé professionnels ou non (distinction entre statuts LMNP et LMP), en disposent d’un. Mais cela ne signifie pas qu’il faut à tout prix être immatriculé au RCS.

L’habitation doit être classé « meublé de tourisme » après demande auprès d’un organisme accrédité ou sinon, le propriétaire du bien doit adhérer à l’un des de ces 6 labels : Accueil paysan, Gîtes de France, Bienvenue à la ferme, Fleurs de soleil, Clévacances ou encore Fédération française des relais d’étape et de tourisme équestre.
Il est à noter qu’en tant que propriétaire, vous n’êtes obligés de rendre la monnaie du chèque vacance.

Quelles sont les avantages du chèque vacance ?

À partir du moment où vous signez une convention (gratuitement) avec l’ANCV, alors, vous devez accepter les chèques vacances comme paiement du loyer. Aussi, vous ne devez pas appliquer de frais en plus. Le plus grand avantage de cette méthode de paiement, c’est que vous aurez la garantie d’être payé dès que vous aurez le chèque en votre possession. Le paiement des loyers sera donc entièrement sécurisé, et ce, différemment au chèque classique.

Lors d’une location saisonnière, le locataire ne règle la totalité du solde que lorsqu’il arrive sur place. Le propriétaire lui remet alors les clés et lui fait entièrement confiance pour prendre soin de son logement. Il reçoit le chèque en guise de paiement, mais ne sera alerté que bien plus tard que celui-ci n’est pas provisionné. Il sera donc compliqué de déloger le locataire ou encore de remettre en cause son entrée dans les lieux. Aussi, cela s’avère assez difficile de réclamer un chèque de banque. user de chèques vacances est donc une excellente option.

Les chèques vacances comptent un peu plus de 7 millions de bénéficiaires en France. C’est un mode de paiement avantageux aussi bien pour le propriétaire que le locataire. Allez-vous les autoriser dans votre établissement ?