Le rachat de crédit : qu’est ce que c’est ?

Le rachat de crédit a de multiples appellations : consolidation de dettes, restructuration ou encore regroupement de crédits. Il permet de regroupement différents prêts personnels ou immobiliers en un seul et unique crédit.

Fonctionnement du rachat de crédit :

  • remplacer un ou plusieurs crédits déjà existants par un seul et même prêt,
  • à un taux d’intérêts moins élevé et amortissable sur une durée plus longue,
  • le tout en fonction des revenus du demandeur.

Si le coût total d’une opération de rachat de prêts revient souvent plus cher que le crédit initial, il offre l’avantage non négligeable de réduire les mensualités de remboursement. L’intérêt de ce type de montage est est multiple :

  • Une personne en situation de surendettement pourra voir ses mensualités allégées et lui éviter de rentrer dans la spirale infernale qui conduit souvent au fichage bancaire (FICP) avec tous les inconvénients que cette situation implique.
  • Une personne qui souhaite augmenter son pouvoir d’achat pour financer de nouveaux projets ou simplement améliorer sa qualité de vie pourra faire une demande de rachat, regroupement ou de renégociation de ses différents emprunts.

À noter qu’une bonne opération de rachat de crédit peut permettre de réduire les mensualités de remboursement jusqu’à -60%.

Le rachat de crédit est-il adapté à votre situation ?

Tout d’abord il faut savoir qu’il existe différents types de rachat de crédit :

  • 1. Le rachat de crédit locataire
    Il permet à l’emprunteur de fusionner plusieurs crédits à la consommation. Il permet d’étaler les dettes sur une durée 10 ans, ceci afin d’alléger la charge de remboursement mensuelle. Le rachat locataire concerne les crédits à la consommation, les prêts personnels, les crédits revolving, les crédits automobiles ainsi que les prêt pour remboursement de dettes.
  • 2. Le rachat de crédit immobilier
    Le rachat immobilier a ceci d’intéressant qu’il permet de fusionner plusieurs types de crédits (crédits immobiliers et crédits à la consommation, par exemple). Grâce à la garantie obtenue sur le bien immobilier, ce type de rachat de crédit permet à l’emprunteur de bénéficier de délais de remboursement plus longs et de montants d’emprunts plus importants.
    L’avantage principal du rachat immobilier est sans conteste qu’il permet de proposer au demandeur des remboursements mensuels plus faibles (car répartis sur une durée plus longue qui peut aller jusqu’à 30 ans).
  • 3. Le rachat de crédit hypothécaire
    Le rachat hypothécaire présente de nombreuses similarités avec le rachat immobilier, à ceci près qu’il permet d’hypothéquer vos biens immobiliers afin d’assurer votre rachat de crédit.

Durée d’un rachat de crédit

Les différents types de rachat de crédit sont classés par durée :

  • De 1 jour à 2 ans: crédit à court terme.
  • De 2 à 7 ans: crédit à moyen terme.
  • Plus de 7 ans: crédit à long terme.

Quelles sont les conditions pour bénéficier d’un rachat de crédit ?

  • Vous devez obligatoirement être majeurs et être en pleine possession de vos droits civiques.
  • La limite d’âge est généralement de 80 ans au moment du dernier paiement pour un prêt de consommation et de 90 ans pour un prêt hypothécaire.
  • Les emprunteurs doivent également justifier d’une source de revenus régulière.
  • Il est préférable qu’ils n’aient pas d’antécédents bancaires négatifs.

Comment savoir si vous remplissez tous les critères pour prétendre à un rachat de crédit ?

Vous n’avez pas d’autre choix que de contacter directement les organismes prêteurs afin de demander un devis pour leurs prestations mais également une liste de leurs critères d’acceptation, si ces deux points vous satisfont, vous pouvez envoyer votre dossier.

Si l’organisme de rachat de crédit sur lequel vous avez arrêté votre choix oppose un refus à votre demande, ne vous découragez pas, il n’est pas dit que ce sera le cas de tous ! Envoyez plusieurs dossiers, vous avez une chance que l’un d’eux soit accepté ailleurs. En effet, les critères d’acceptation de dossiers ne sont pas les mêmes en fonction des organismes.

Note des lecteurs