Comment bien vendre son bien immobilier en 2020 ?

Signature d'une acquisition immobilère

Vendre son bien immobilier n’est pas toujours évident, surtout lorsqu’on est soumis à des délais urgents pour cause de déménagement, achat d’un nouveau logement, récupération de fonds immobilisés… Qu’à cela ne tienne, quelques étapes doivent être respectées pour séduire le bon acheteur et réaliser la vente au juste prix sans perdre trop de temps. Les pistes.

Effectuer les diagnostics immobiliers obligatoires

Pour vendre son bien en 2020, le propriétaire devra faire appel à des professionnels certifiés pour réaliser un certain nombre de diagnostics techniques obligatoires. Il s’agit d’un ensemble de documents permettant d’informer les potentiels acheteurs sur l’état et les caractéristiques de la maison ou de l’appartement concerné. Les diagnostics immobiliers concernent par exemple :

  • Le risque d’exposition au plomb ;
  • L’état de l’installation électrique et de gaz ;
  • La présence de termites ;
  • Le diagnostic d’amiante ;
  • L’état des risques naturels ;
  • La performance énergétique ;
  • La pollution des sols.

Après avoir réalisé tous les diagnostics nécessaires, le vendeur devra mettre en valeur son bien afin de susciter le coup de cœur lors des visites. Pour y parvenir, il suffit d’aérer les pièces en enlevant les objets et meubles trop encombrants en vue de rendre le logement le plus neutre possible. Si possible, mieux vaut repeindre les murs et remplacer tous les éléments défectueux de façon à attirer l’attention dans les 90 premières secondes de la visite.

Faire appel à un réseau d’agences immobilières

Passer par un réseau d’agences immobilières comme La Résidence permet d’optimiser la visibilité de son bien, notamment sur Internet. Grâce à sa connaissance et son expertise, ce professionnel de l’immobilier contribuera à la réussite de la vente. Il se chargera de :

  • La publication de l’annonce sur de nombreuses plateformes partenaires ;
  • Proposer la visite du logement aux éventuels acquéreurs ;
  • La négociation du prix du bien à la place du propriétaire.

En plus de ces différentes missions, l’agent immobilier est à même d’estimer le bien à sa juste valeur en tenant compte de plusieurs paramètres tels que :

  • La localisation du logement ;
  • Sa surface ;
  • Son orientation ;
  • L’agencement des pièces ;
  • La présente d’un parking ;
  • La proximité des services publics : transports, commerces…

Bon à savoir : il est conseillé de faire appel à une agence de proximité pour faciliter les démarches, notamment lors d’une visite imprévue.

Formaliser la vente de son bien immobilier

Après avoir conclu les négociations du prix avec le futur acheteur, la prochaine étape consiste à formaliser la transaction immobilière à travers la signature d’une offre de vente. Celle-ci mentionne le prix du bien, les conditions relatives à la vente ainsi que l’identité des deux parties. À l’issue de cette démarche, le vendeur devra signer un avant-contrat en optant pour l’un des contrats suivants :

  • Une promesse de vente unilatérale engageant uniquement le vendeur ;
  • Une promesse de vente unilatérale engageant uniquement l’acheteur ;
  • Un compromis de vente engageant les deux parties.

Trois mois après la signature de l’un de ces documents, le propriétaire devra signer l’acte authentique de vente uniquement chez le notaire afin de clôturer définitivement la transaction. En cas de doute, il est toujours recommandé de faire appel à un professionnel comme La Résidence.